Présentation

109

Genèse :

Mon attirance pour le matériau BOIS se révéla vers l’âge de 10 ans. J’aimais m’immiscer dans l’ambiance du vieil atelier de menuiserie d’un de mes voisins. Devant la curiosité que j’éprouvais, cet ancien artisan fini par m’accepter. Cet univers poussiéreux, où se mêlait les odeurs de bois, de cire, de térébenthine, de colles animales… ces machines étranges entrainées par de larges courroies qui remplissaient l’espace de l’atelier m’intriguaient et me fascinaient.

Au même âge, j’ai reçu en cadeau un planeur en balsa trop complexe à réaliser pour le novice que j’étais. Un retraité de mon village, passionné d’aéromodélisme, lui-même créateur de plusieurs modèles d’avions et d’une revue spécialisée, m’enseigna la patience, l’exigence et la précision. Il est probable que c’est à partir de cette période qu’une graine fut semée, s’agissant de mes choix futurs.

C’est à l’âge de 15 ans que je m’orientai vers un métier du bois.

145Après 3 années d’études en lycée professionnel, section ébénisterie, je passai 2 années dans le monde de l’entreprise. Vinrent d’autres rencontres et la découverte du monde de l’artisanat d’art. J’entrepris mes propres créations et décidai d’en vivre. C’est en 1989 que cette orientation fut prise.

Je créai mes propres bijoux et petites sculptures, principalement en bois précieux. Puis d’autres matières commencèrent à se greffer à ce travail. Quelques années plus tard et un peu par hasard, les premiers tire-bouchons-sculptures sortirent de l’atelier.

Choix éthique :

128271Étant sensible aux problèmes environnementaux dus à l’exploitation des bois exotiques, je décidai de ne plus entretenir ce marché. Ces bois furent vite remplacés par des essences locales dont je découvris, surpris, la grande diversité. Les autres matériaux proviennent de fonds anciens d’ateliers ou d’héritages de particuliers, spécifiquement pour l’ébène ; ou bien encore ils sont chinés, récupérés, revalorisés.

Techniques :

215Toutes les techniques que j’utilise n’ont guère plus à voir avec l’ébénisterie pure, mais sont plutôt issues de savoir-faire comme la tabletterie, plus particulièrement la piperie. Selon les matières utilisées, l’os, la galalithe, le galuchat, l’étain… (>> consulter la palette), j’élabore des mises en œuvre diverses et variées. Les finitions sont obtenues par polissage fin et cirées naturellement. Toutes mes créations sont uniques et signées. L’ensemble de mon travail est garanti.

Réalisation de commandes particulières et restauration d’objets.

Inspiration :

Sensible à la période et au style de l’Art Nouveau, mes réalisations s’inspirent de la nature. Certaines passent par le dessin ; d’autres sont plus spontanées et insufflées par un mouvement, la courbure d’une corne, une veine, un défaut du bois (nœud, départ de branche, travail des insectes, une texture…). C’est la nature de la matière qui décide, je suis là pour l’exprimer, la transcender ou la sublimer.

094